Saltier or not? Plus salé ou pas ?

In a recent (of Sept. 16, 2005) publication in Science, Hatun et al. find that record-high salinities have been observed over the past decade in the region where water from the Atlantic flows into the northern oceans. They combine an analysis of observations with simulations using an ocean model, concluding that the salinity of the inflow to the northern oceans is controlled by ocean dynamics and the circulation in the sub-polar gyre. The observations by Hatun et al. may suggest that at the moment the warm and salty waters from the south are especially warm and salty.

In another publication paper in Science from June 17th 2005, on the other hand, Curry & Mauritzen conclude that as a whole the northern North Atlantic has become significantly fresher (less salty) in recent decades. The latter study was based entirely on observations (hydrographic data between Labrador and Europe in the past 50 years). The recent evidence for salinification provided by Hatun et al. has been interpreted by some as being inconsistent with the evidence for high-latitude North Atlantic freshening found in previous reports. So what is really happening? Is the salinity increasing or decreasing? And can the two recent Science studies be consistent with each other?

traduit de l’anglais par Claire Rollion-Bard

Dans une publication récente (du 16 Sept. 2005) dans Science, Hatun et al. ont trouvé que de fortes salinités ont été observées durant la dernière décennie dans la région où l’eau de l’Atlantique s’écoule dans les océans du Nord. Ils ont combiné une analyse des observations avec des simulations utilisant un modèle océanique, concluant que la salinité du courant vers les océans du Nord est contrôlée par la dynamique océanique et la circulation de l’enroulement sub-polaire. Les observations de Hatun et al. peuvent suggérer que les eaux chaudes et salées venant du sud sont spécialement chaudes et salées.

Dans une autre publication dans Science du 17 juin 2005, Curry & Mauritzen concluent que, dans l’ensemble, le nord de l’Atlantique Nord est devenu significativement plus doux (moins salé) au cours des récentes décennies. Cette étude était basée entièrement sur des observations (données hydrographiques entre le Labrador et l’Europe dans les derniers 50 ans). L’évidence récente pour une augmentation de la salinité fournie par Hatun et al. a été interprétée par certains comme étant inconsistante avec l’évidence de l’Atlantique Nord des hautes latitudes moins salé trouvé dans les précédentes publications. Que se passe-t’il donc réellement ? Est-ce que la salinité augmente ou baisse ? Et est-ce que les deux récentes études dans Science peuvent être compatibles l’une avec l’autre ?

Page 1 of 8 | Next page