En Etrange Compagnie

par Gavin Schmidt (traduit par Thibault de Garidel)

Voici une curieuse observation. Les mêmes commentateurs qui pendant des années ont décrié le consensus autour du GIEC s’alignent désormais pour soutenir l’hypothèse dite de ‘Ruddiman’. Bill Ruddiman, un paléocéanographe respecté, a en effet récemment suggéré que l’action humaine avait changé la concentration de certains gaz à effet de serre, depuis le développement de l’agriculture (il y a 5 à 8000 ans), empêchant ainsi la mise en place d’une nouvelle période glaciaire. Cette idée intrigante est présentée dans deux articles récents ( Ruddiman, 2003 ; Ruddiman et autres, 2005 ), et a suscité depuis une certaine attention des médias (voir par exemple ici , et ici ).

(suite…)

L’idée fondamentale de cette hypothèse se fonde principalement sur l’évidence paléoclimatique que dans des conditions ‘normales’, il y aurait, maintenant, une nouvelle période glaciaire, et comme ce n’est pas le cas, l’action anthropique en est sans doute la cause. Que cette hypothèse soit valide ou pas est maintenant un sujet de discussion des conférences scientifiques. On peut argumenter au sujet de détails de cette théorie (comme je l’ai fait ici par exemple), mais les questions sont relativement techniques, ce que je ne veux pas aborder ici. Dans ce message, j’explorerai ce qu’implique l’acceptation de cette idée.

Il est manifeste que les contradicteurs ont été attirés par cette idée. Ils se sont rapidement aperçus que c’est une idée controversée et à contre-courant (et même Bill Ruddiman l’accepte !), et que Ruddiman semble ‘lutter’ contre “l’establishment” scientifique. Ainsi, utilisant un raisonnement du type ‘l’ennemi de mon ennemi est mon ami ‘, ils ont publiquement soutenu les idées de Ruddiman (et je m’empresse d’ajouter que cet appui n’a aucun rapport avec la qualité de Ruddiman en tant que scientifique, ni sur la validité de sa thèse).

Par exemple, prenez cette citation de TCS [Tech Central Station-en anglais]

Etant donnés les résultats de Ruddiman, la question principale n’est maintenant plus “est-ce-que le réchauffement global de l’ère industrielle causé par l’action humaine est en cours ?”, mais plutôt “sommes nous sûrs que l’action humaine sur le climat au cours des 8000 dernières années a aidé à empêcher la mise en place d’une autre glaciation?” Si la réponse à cette question est oui, elle soulève la question suivante : ” Souhaitons-nous maintenir le réchauffement lié a l’action humaine, ou à la place voulons-nous le contrecarrer et permettre au cycle climatique de la Terre de retourner vers un prochain épisode glaciaire (normal) ?”.

Ou sur le site web d’Idso:

Page 1 of 2 | Next page